le blog de SOiZiC PERRAULT

Vice-présidente du conseil départemental du Morbihan, conseillère départementale du canton de Pontivy - Baud ~ conseillère municipale et communautaire ~ Professeure d'économie & gestion commerciale

Non au passage en force de la réforme des rythmes scolaires ! STOP à l’overdose fiscale ! STOP à l’aggravation des inégalités sociales !

La réforme des rythmes scolaires qui doit rétablir la semaine de 4.5 jours à la rentrée 2013  montre après la question du  « mariage pour tous » comment le gouvernement cherche une nouvelle fois à passer en force, sans écouter. Cette question est l’affaire de nous tous, elle met en relief les répercussions et les effets néfastes  sur le plan local de la politique nationale des socialistes. Elle inquiète tous les élus locaux de gauche comme de droite sur le terrain

Cartable0.jpg

6 millions d’écoliers,  parents, grands parents, ainsi que des milliers de professeurs, et bien au-delà, c’est notre société dans sa globalité qui est concernée car l’école rythme nos vies personnelles et professionnelles. Force est de constater que cette réforme manque d’ambition. D’abord, elle est précipitée. Elle aurait du s’inscrire dans une réforme plus globale sur le temps scolaire notamment en réfléchissant à la durée des vacances scolaires et aussi à un projet pédagogique global (Sport, études dirigées …) à l’initiative et liberté du chef d’établissement.   

Aujourd’hui quelle est la cohérence ? D’un côté Monsieur Peillon offre 2 jours de vacances supplémentaires à la Toussaint  et de l’autre côté parle de nécessité d’étaler les cours ! Surtout à l’heure où nous voterons  l’an prochain de nouveaux conseils municipaux, il faut avoir conscience que cette réforme a plus pour objectif de  transférer  des charges financières supplémentaires  vers les collectivités locales que d’améliorer le quotidien de nos enfants à l’école !

Cette réforme impose de renforcer l’offre d’activités « périscolaires » c'est-à-dire en lien avec l’école, mais en dehors du temps scolaire sur le temps qui sera dégagé par la réforme des rythmes scolaires. Le problème est que toutes les communes ne sont pas en mesure de faire face à ces coûts nouveaux. Dans notre monde rural, nous sommes ô combien concernés. Si un fonds de soutien doté de 250 millions d’€ a été mis en place avec des aides pouvant aller jusqu’ à 90 € euros par élève pour les communes défavorisées, le compte n’y est pas.  Le coût par élève de cette réforme se situe entre 150€ et 200€ 

Sauf à faire payer les parents d’élèves et dans nos impôts locaux et donc aggraver l’overdose fiscale que nous subissons depuis l’élection de François Hollande en cette période très difficile de crise  nous ne pouvons accepter de supporter le coût de cette réforme. Surtout nous ne pouvons tolérer d’accroître et de  renforcer les inégalités sociales, et de laisser sur le bord du chemin une partie de nos enfants car 50% des communes ne seront pas en mesure d’appliquer les nouveaux rythmes scolaires dès 2013.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Soizic Perrault

engagée au cœur de la Bretagne ...
Voir le profil de Soizic Perrault sur le portail Overblog

Commenter cet article