le blog de SOiZiC PERRAULT

Vice-présidente du conseil départemental du Morbihan, conseillère départementale du canton de Pontivy - Baud ~ conseillère municipale et communautaire ~ Professeure d'économie & gestion commerciale

Ravie d'être invitée à l'Inauguration de la maison de santé de Pleugriffet ce Samedi 13 mai, à l'heure où la lutte contre les déserts médicaux est un enjeu majeur de notre ruralite

Maison de santé - déserts médicaux Maison de santé - déserts médicaux
Maison de santé - déserts médicaux Maison de santé - déserts médicaux
Maison de santé - déserts médicaux Maison de santé - déserts médicaux Maison de santé - déserts médicaux

Maison de santé - déserts médicaux

 

Intervention de Madame Soizic PERRAULT

Vice-présidente déléguée au Tourisme
Conseillère départementale du canton de Pontivy

 

 

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs,

 

Permettez-moi tout d’abord de vous présenter les excuses de François Goulard, Président du Conseil départemental, qui m’a demandé de le représenter ce matin. Je suis ravie d’être à vos côtés pour l’inauguration de ce nouvel équipement.

 

Je ne vous l’apprendrai pas ! 

La réalisation d’une maison de santé pluridisciplinaire est une opération complexe, qui exige une réelle volonté collective et une forte coordination pour franchir les différentes étapes : définition du projet, validation de l’ARS, phase de travaux... A ce titre, je tiens à féliciter les parties prenantes qui l’ont soutenu avec constance : je pense évidemment aux professionnels de santé, mais aussi aux élus de Pleugriffet qui, il me semble, n’ont pas ménagé leur peine !

 

Son origine remonte à 2013 lorsque, contraint par lamise aux normes accessibilité des locaux abritant jusqu’ici certains professionnels, votre Conseil municipal a préféré créer une nouvelle structure adaptéeAnticipant le départ en retraite du médecin généraliste, votre démarche avait alors permis de faire émerger ce projet participant à l’amélioration de l’offre de soins et à la lutte contre le risque de désertification médicale qui touche nombre de petites communes.

 

En effet, pour demeurer attractives et quels que soient leurs moyens, nos communes rurales se doivent de répondre aux attentes de la population. Or nous savons que celles-ci sont de plus en plus exigeantes en termes d’infrastructures ou de services : la santé et l’accès aux différents soins de médecine généraliste, kinésithérapie ou soins infirmiers en font, bien entendu, partie. Ainsi vale défi de la ruralité ! 

C’est pour répondre à ces enjeux qu’un regroupementau sein de cette maison de santé avait été envisagéModerne et regroupant dans un lieu unique un ensemble de services de santé, cette maison constitue à la fois une réponse aux besoins des habitants qui aspirent à une prise en charge plus cohérente, mais aussi à l’évolution des modes d’exercice souhaitée par de nombreux professionnels. Je pense notamment aux jeunes, qui pour beaucoup de raisons, ont tendance à se détourner de l’exercice isolé et réclament de nouvelles formescollectives 

 

De ce fait, cet équipement « structurant » apparait comme une réponse à la pénurie médicale contre laquelle le Département entend lutter, et au-delà du seul volet « santé », il relève également de l’aménagement du territoireLConseil départemental est compétent en matière de santé et notre action s’inscrit pour une grande part dans la politique nationale de santé publique, mais le Département participe tout autant à l’accès aux soins au travers des aides à l’investissement qu’il apporte aux communes et leurs groupements au titre de la solidarité territoriale.

 

Garant de la cohésion et du développement équilibré de tous ses territoiresil accompagne chaque année les communes dans la réalisation ou l'entretien de leurs infrastructures. Ecoles, salles polyvalentes, maisons de santé, équipements sportifs..., notre collectivité s’est depuis longtemps affirmée comme un partenaire de proximité. Ce n’est donc pas un hasard si le Morbihan est aujourd’hui reconnu comme l’un des départements les plus redistributeurs de France. 

 

En effet, peu de Conseils départementaux consacrent, comme nous le faisons, une part importante de leur budget au soutien à l’investissement des communes (près de 20 M€ y sont dédiés pour cette année 2017)Cette politique a, d’ailleurs, permis de doter notre territoire d’un niveau d’équipements et de services à la population nettement supérieur à la moyenne nationale, c’est particulièrement vrai des territoires ruraux pour lesquels nous accordons la plus grande attention.

 

Compte tenu de ses possibilités financières, votrecommune a ainsi pu compter sur le soutien du Conseil départemental du Morbihan pour réaliser cet investissement : dans le cadre du « Taux de Solidarité Départemental » elle a bénéficié d’une aide de 105 838,20€ (101 726,61€ mandatés au 25/04/2017). Vous le constatez, le rôle du Département est bien d’accompagner et d’optimiser l’efficacité des projets municipaux, car sans son appui financier et son expertise technique, nombre d’entre eux ne pourraient pas voir le jour… 

 

Plus que jamais, rendre l’ensemble des 253 communes morbihannaises attractives est une nécessité tant pour vos équipes municipales que pour notre Conseil départemental. Pour être maintenue notre politique d’aides aux territoires exige que nous sachions gérer rigoureusement nos dépenses, sachez que nous nous y employons quotidiennement ! 

 

Aussi, ce matin je ne peux que vous assurez de la volonté du Département, de rester le partenaire privilégié des communes en continuant, du mieux que nous le pouvons, à vous accompagner et soutenir financièrement et techniquement tous ces projets qui donnent vie à notre territoire.

 

Je vous remercie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Soizic Perrault

engagée au cœur de la Bretagne ...
Voir le profil de Soizic Perrault sur le portail Overblog

Commenter cet article